\"\"

Les activités pédagogiques et les activités éducatives

« La pédagogie est la manière dont les professeurs accompagnent ceux qu’ils enseignent dans leur croissance et dans leur développement. La pédagogie, art et science d’enseigner, ne peut pas être simplement réduite à une méthode. Elle doit comprendre une vue du monde et une vision de l’être humain idéal à former. Sur cela reposeront le but et la fin vers lesquels sont orientés tous les aspects d’une tradition éducative. De là aussi viendront les critères pour le choix des moyens à employer dans le processus de l’éducation[1] ». Dans notre contexte, la pédagogie est d’inspiration ignatienne imprégnée d’une vue du monde et d’un idéal d’élève à former.

Nous pouvons avoir quelques points qui font la spécificité de la culture pédagogique ignatienne. Tout enseignant devra, lors de ses cours, avoir en référence le Modèle Pédagogique Ignatien. Néanmoins, la pédagogie ignatienne en œuvre auprès des apprenants devra :

-          Identifier pour chaque niveau de classe des objectifs explicites et lisibles permettant à l’élève de travailler par lui-même, de s’évaluer en toute confiance et efficacité.

-          Mettre l’élève au centre de la pratique éducative en l’amenant à développer le meilleur de ses facultés intellectuelles, affectives et spirituelles ; l’élève s’ouvrira à l’interdisciplinarité étant entendu qu’il est accompagné par une véritable équipe de professeurs réunis autour du Professeur titulaire.

-          Promouvoir un enseignement qui réponde aux exigences de notre contexte et qui donne aux apprenants le goût de la connaissance en leur donnant le désir de se former et s’ouvrir aux grands défis de l’humanité.

Les pratiques éducatives seront toutes orientées par : la quête de l’excellence (magis) et le soin personnalisé pour l’apprenant (cura personalis) ; les éducateurs devront veiller vivre et guider les apprenants vers davantage de conscience, de compétence et de compassion.

L’excellence est le critère décisif de toute l’éducation qui doit être une éducation de qualité qui conduit à former et se former dans les arts, les sciences en vue du bien de toute la communauté humaine. L’excellence académique et scolaire est cependant motivée par l’excellence humaine. Celle-ci insistera sur l’honnêteté, la vérité, l’humilité ; elle débouche sur l’entraide, le souci de l’autre, la responsabilité et l’aptitude à la communication. L’excellence conduit au discernement, à la fermeté. L’excellence implique de reconnaître ses limites comme outil fécond pour repartir avec la volonté de faire mieux et d’aller plus loin.

L’élève comprendra :

-          L’importance du travail en groupe

-          Qu’il doit jouer un rôle au sein du groupe et perfectionner son expression orale

-          Qu’il doit considérer les notes et moyennes comme nécessaires mais non en faire une fin en soi ; il ne s’identifiera pas à ses notes et sa valeur intrinsèque lui vient d’une manière de vivre selon l’éthique

-          Que le goût de l’effort et ses exigences sont une source d’élévation

-          Qu’il doit éviter le travail superficiel

-          Que les moments de silence et le goût du silence sont nécessaires pour la concentration et de bons résultats.

 



[1] Eduquer aujourd’hui et demain selon la pédagogie des jésuites, Kinshasa, p. 131.