Entretien avec Leonie des Nations Unies
Voici une entretien Avec Léonie des nations unies et Francine Léonie Guelmadji, alias Léonie des Nations Unies, et une jeune artiste qui est présidente l’organisation « Miss Young Fashion ». Elle est étudiante en droit à l’université Emi Koussi de Ndjaména. Elle elle est une ancienne élève du collège jésuite de Ndjamena et est venue en ce jour visite au centre fondation Ramon Grosso il a accepté d’échanger quelques mots avec Francine et avec le père Camille Manyenan Nodjita, sj. Francine, Samira et Shalom sont des jeunes formatrices, élèves complexe scolaire Saint-François-Xavier et Notre Dame de l,’Assomption, danseuses chorégraphes font partie des filles qui collabore avec nous au Centre Fondation Ramón Grosso. Question: qu’est-ce que vous pensez des Centres Fondation Roman Grosso et quel conseil concret vous pouvez nous donner? LDNU: pour les activités du Centre je vous propose d’envisager des projets des spectacles pour les jeunes. Les activités comme le théâtre permettre de vite faire passer le message à la société. En plus des activités du théâtre il y aura des chants, de la musique et des danses. Les jeunes apprendre à faire reportage des activités, des animations et des concerts. Ils pourront le faire en utilisant les moyens de communication actuels comme la radio ou la télévision, les réseaux sociaux comme Facebook Instagram… Mais je crois aussi qu’il faut collaborer avec tous les jeunes fille et garçon qui sont intéressés par le spectacle et l’animation. Et comme nous avons ici avec nous Francine nous allons laisser la parole pour qu’elle dise ce qu’elle pense. Francine : bonsoir tout le monde. Tout ce que j’ai à dire c’est de rappeler que ici au Tchad nous avons encore beaucoup de choses à faire dans ce domaine dans vient de parler Léonie des Nations Unies. Nous avons à partager avec les autres nos connaissances certes mais surtout nous devons apprendre de des autres car nous sommes en retard sur bien de domaines artistiques. Par exemple pour les activités culturelles et sportives au Tchad, il faut encore beaucoup d’efforts des uns et des autres. Cesfrag: et nous allons terminer avec les propos de Samira et Shalom pour qu’elles nous disent un peu aussi ce qu’elles pensent. Shalom: bonsoir tout le monde je réponds au nom de Shalom Minguebeye. Nous sommes ici au centre pour former des filles gymnastique. En effet nous deux ici avec Samira faisons partie des filles qui comment bénéficier d’une formation en gymnastique en Espagne dans le club de gymnastique artistique de Pozuelo a Madrid. Comme Francine l’a dit, nous voulons faire avancer les activités sportives et ici au Tchad, bien qu’il y ait des gens qui ne prennent pas cela au sérieux. Samira: bonsoir à tous. Comme la gymnastique n’est pas une discipline sportive bien connue au Tchad, nous sommes engagées après notre formation en Espagne la travailler pour aider les jeunes à pratiquer cette discipline sportive de la gymnastique. Nous voulons le faire le faire reconnaître en tant que sport comme les autres. Comme nous avons suivi la formation en Espagne nous voulons partager nos connaissances avec les autres. Shalom: le sport permet d’avoir la bonne santé la bonne forme. Il faut souligner que le sport permet d’être en bonne santé. Il ne s’agit pas simplement de venir au centre fondation Ramon Grosso en pensant tu sais un centre ou les jeunes en la possibilité d’aller faire une formation en Espagne. Merci nous espérons que vous allez me rejoindre bientôt au Centre Fondation Ramon Grosso pour les différentes activités sportives et culturelles. Buenas tardes. Hasta pronto.