Aller à la barre d’outils
Entretien avec Leonie des Nations Unies
Voici une entretien Avec Léonie des nations unies et Francine Léonie Guelmadji, alias Léonie des Nations Unies, et une jeune artiste qui est présidente l’organisation « Miss Young Fashion ». Elle est étudiante en droit à l’université Emi Koussi de Ndjaména. Elle elle est une ancienne élève du collège jésuite de Ndjamena et est venue en ce jour visite au centre fondation Ramon Grosso il a accepté d’échanger quelques mots avec Francine et avec le père Camille Manyenan Nodjita, sj. Francine, Samira et Shalom sont des jeunes formatrices, élèves complexe scolaire Saint-François-Xavier et Notre Dame de l,’Assomption, danseuses chorégraphes font partie des filles qui collabore avec nous au Centre Fondation Ramón Grosso. Question: qu’est-ce que vous pensez des Centres Fondation Roman Grosso et quel conseil concret vous pouvez nous donner? LDNU: pour les activités du Centre je vous propose d’envisager des projets des spectacles pour les jeunes. Les activités comme le théâtre permettre de vite faire passer le message à la société. En plus des activités du théâtre il y aura des chants, de la musique et des danses. Les jeunes apprendre à faire reportage des activités, des animations et des concerts. Ils pourront le faire en utilisant les moyens de communication actuels comme la radio ou la télévision, les réseaux sociaux comme Facebook Instagram… Mais je crois aussi qu’il faut collaborer avec tous les jeunes fille et garçon qui sont intéressés par le spectacle et l’animation. Et comme nous avons ici avec nous Francine nous allons laisser la parole pour qu’elle dise ce qu’elle pense. Francine : bonsoir tout le monde. Tout ce que j’ai à dire c’est de rappeler que ici au Tchad nous avons encore beaucoup de choses à faire dans ce domaine dans vient de parler Léonie des Nations Unies. Nous avons à partager avec les autres nos connaissances certes mais surtout nous devons apprendre de des autres car nous sommes en retard sur bien de domaines artistiques. Par exemple pour les activités culturelles et sportives au Tchad, il faut encore beaucoup d’efforts des uns et des autres. Cesfrag: et nous allons terminer avec les propos de Samira et Shalom pour qu’elles nous disent un peu aussi ce qu’elles pensent. Shalom: bonsoir tout le monde je réponds au nom de Shalom Minguebeye. Nous sommes ici au centre pour former des filles gymnastique. En effet nous deux ici avec Samira faisons partie des filles qui comment bénéficier d’une formation en gymnastique en Espagne dans le club de gymnastique artistique de Pozuelo a Madrid. Comme Francine l’a dit, nous voulons faire avancer les activités sportives et ici au Tchad, bien qu’il y ait des gens qui ne prennent pas cela au sérieux. Samira: bonsoir à tous. Comme la gymnastique n’est pas une discipline sportive bien connue au Tchad, nous sommes engagées après notre formation en Espagne la travailler pour aider les jeunes à pratiquer cette discipline sportive de la gymnastique. Nous voulons le faire le faire reconnaître en tant que sport comme les autres. Comme nous avons suivi la formation en Espagne nous voulons partager nos connaissances avec les autres. Shalom: le sport permet d’avoir la bonne santé la bonne forme. Il faut souligner que le sport permet d’être en bonne santé. Il ne s’agit pas simplement de venir au centre fondation Ramon Grosso en pensant tu sais un centre ou les jeunes en la possibilité d’aller faire une formation en Espagne. Merci nous espérons que vous allez me rejoindre bientôt au Centre Fondation Ramon Grosso pour les différentes activités sportives et culturelles. Buenas tardes. Hasta pronto.
Éducation, sport et culture au CESFRAG

Dans la semaine du 10 avril 2021 le Centre Educatif et Sportif Fondation Ramon Grosso a organisé quelques séances de sensibilisation et de formation aux jeunes filles et garçons qui voudraient pratiquer du sport dans nos centres. Nous les avons réunis par groupe d’âge ou d’intérêt de discipline et les avons informés puis former sur ce domaine au sein de nos installations au Centre culturel Loyola. En effet depuis février 2021 nous avons installé notre bureau central pour les activités du Centre Educatif et Sportif Fondation Ramon Grosso au sein de ce centre au quartier Paris Congo dans le 6e arrondissement de la ville de N’Djamena.

Selon les manières de procéder des fondations espagnoles avec lesquels nous collaborons les sports et les études doivent toujours aller de pair. En effet, utilisant la logique du travail en concret de la Fondation Ramon Grosso et de la Fondation Real Madrid nous formons les jeunes dans les différentes écoles de sport à savoir le football, le basket, le judo, le karaté, la gymnastique et les différences arts et danses. Nous mettons aussi un accent particulier sur la sensibilisation des jeunes filles sur les risques d’abandon scolaire. En effet, il y a beaucoup d’enfants et surtout des jeunes filles qu’ils abandonnent l’école à l’entame de leur adolescence.

Les pratiques de sport et l’éducation sont les outils que nous utilisons au sein de notre centre pour aider les jeunes à regarder plutôt vers le futur au lieu de le sacrifier dans les options présentes qui pourraient être erronées si elles ne sont pas éclairées. Et notre rôle à ce niveau, justement au sein du Centre Educatif et Sportif Fondation Ramon Grosso, c’est d’aider les jeunes à faire de bons choix pour bien étudier maintenant dans leur école en même temps qu’ils pratiquent le sport chez nous mais aussi à bien orienter les efforts en vue d’opter pour les études supérieures qui leur permettront de se qualifier professionnellement et de s’insérer dans la société de demain.

Pendant ces moments-ci, nous avons mis un accent particulier sur la sensibilisation des jeunes filles contre le risque d’abandon scolaire et les risques de mariage précoces. Ce phénomène est assez récurrent dans les milieux villageois mais aussi dans les milieux périurbains. En ce sens, les quartiers périphériques comme Walia, Toukra et Koundoul sont les lieux où nous avons entrepris quelques actions de sensibilisation au profit des jeunes filles. Pour cela, nous les réunissons dans notre salle de formation au sein du centre Loyola à Paris Congo.

Voici notre manière de procéder : c’est une fois que nous avons bien informé les filles et garçons qui viennent demander s’insérer dans nos différentes disciplines sportives et nos différentes écoles de sport que nous les aidons à opter pour telle ou telle discipline sportive. En effet, il est arrivé que les jeunes, surtout à bas âge, ne sachent pas effectivement quel sport ils devraient pratiquer car souvent ils imitent les autres et viennent s’inscrire pour telle ou telle discipline. Des entraîneurs et des éducateurs que nous avons au sein de notre centre sont là justement en vue d’aider ces jeunes enfants à opter pour le sport non pas seulement qu’ils aiment mais pour les sports qu’ils peuvent pratiquer. En ce sens les enseignements répétées de notre directeur des sports Monsieur Emmanuel Nouar Alkali sont bien éclairants: « il faut aider les jeunes dès le bas âge à opter pour les sports qu’ils sont capables de pratiquer. Et notre rôle comme formateur c’est de les aider à acquérir les mouvements et les gestes initiaux, de base afin de mieux progresser dans la discipline qu’ils choisiront ».

Ainsi dit, lorsqu’un enfant se présente dans notre centre pour pratiquer un sport, les formateurs de sport et les éducateurs lui demandent d’abord s’il a pratiqué le sport au préalable est dans quelle discipline. Et en fonction de cela, ils les aident à mieux pratiquer le sport ensuite mais aussi étudier dans son école. Une des conditions, aussi, pour pratiquer des sports dans le centre c’est d’être inscrit dans une institution éducative primaire ou secondaire. Mais il arrive que certains enfants, pour des raisons sociales ou des handicapés quelconques, ne sont pas scolarisés. Au sein de nos centres, effectivement nous accordons une attention particulière à ces enfants afin de les insérer non pas seulement dans nos activités de sports mais aussi de scolarisation.

Les entraîneurs et les différents éducateurs de nos centres travaillent d’arrache-pied afin de permettre aux enfants handicapés de pratiquer le sport dans le centre. De fait, il y a déjà quelques enfants avec handicap qui passent au centre Loyola et nous les accueillons aux activités sportives et culturelles. Pour nous l’inclusion en toutes les activités et l’un critère distinctif et tous les entraîneurs, les formateurs et les responsables, nous travaillons pour que cela soit effectivement vécu à tous les niveaux de nos centres et à tous les niveaux de relations aussi bien avec les élèves qu’avec leurs parents.

Bonne semaine à tous.

 

Les activités educatives au Centre

Activités éducatives:
Les cours de renforcement académique, orientation académique, cours de formation professionnelle, orientation professionnelle, don de fournitures scolaires, programme de stages en entreprise, etc.
Complétez le tableau avec le maximum de détails: Répétitions des classes primaires et secondaires, autres formations ou accompagnements…
Le príncipe est que tous vous etes des volontaires voilà pourquoi nous pouvons penser que c’est faisable de donner ces aides scolaires aux enfants. La Fondation Real Madrid seulement assure les assistances financières pour le matériel. Nous avons donc estimé ces forfaits. Si les enfants qui viennent pour les répétitions cotisent, cela vous permettra d’assurer certains besoins.

Les activités socioeducatives

4. Activités socio-éducatives
Les activités socio-éducatives qui complètent la pratique sportive sont celles qui définissent la finalité de l’intégration sociale des écoles, et sont donc aussi pertinentes que la pratique sportive. Bien entendu, les activités qui seront mises en œuvre dépendront des caractéristiques et des besoins de la population bénéficiaire, mais des exemples d’activités socio-éducatives sont proposés ci-dessous:

Formations qualitifiantes avec CETP

Durée de cours au CETP (3 mois de
cours magesitraux) + stage de 3 mois
Le programme des formations suivant est défini par compétences, formulé par objectifs et découpé en modules:
1. MAÇONNERIE COFFRAGE ; FERRAILLAGE (15 formés)
2. ELECTRICITE BATIMENT (x formés)
3. PLOMBERIE CARRELAGE (x formés)
4. GRAVURE NUMERIQUE (15 formés)
5. PEINTURE+ ET SERIGRAPHIE (x)
Les majors de chaque formation seront primées et auront des opportunités á creer leurs propres activités génératrices de
revenus.
Masterclass: la Fondation Ramon Grosso et ses partenaires de formation promeuvent des masterclass aux étudiants et aux enseignants par les modules des sciences humaines, nouvelles technologies et sports.
Conditions d’admission:
* Etre titulaire de BEF ou de niveau 3e
* Etre âge de 14 à 30 ans
* Etre parrainé par une entreprise, un parent ou avoir un projet d’activités génératirces de revenus.
* Une adaptation personnalisée est faite aux personnes handicapées
Frais de formation: 80.000 FCFA
Frais déquipements: 10.000 FCFA.
Modalités paiement :
50.000 FCFA à l’inscription + frais d’équipement et 30.000 FCFA au 3e mois.

Les activités socioeducatives et sportives

Les CESFRAG
Les Centres éducatifs et sportifs Fondation
Ramon grosso: éduquer sportivement y
compris les handicapés, option inclusive
1. Options Sports: Pratiques et théories enseigneées
* Football et Basketball (6 – 15 ans)
(235 enfants inscrits à Walia et Koundoul: cf
méthodologie de la Fondation Real Madrid)
* Karaté (Walia et Koundoul: filles et garçons;
Méthode du Club Karaté Pozeulo – Madrid)
* Judo (Walia et Koundoul: filles et garçons;
Méthode du Club Judo Sushil – Madrid)
* Gymnastique artistique (Walia, filles:
Méthode de Gimnasia Club Pozuelo – Madrid).
2. Options Cours de soutien aux éleves (CP1-Tle)
* Tous les élèves insicrits aux sports dans nos
centres (Walia et Koundoul bénéficient des cours de
soutien: matinée ou aprés-midi).
3. Options Cours d’Espagnol: en 6 mois de cours
présentiels (à Walia) et modalités télématiques
(Plate-forme: http://espagnol.educhad.com/ ), vous
parlez l’espagnol.
4. Options formations et coaching: aux
entraineurs et parents d’enfants sportifs
* Sessions presentielles : methodes Fondation
Ramon Grosso et partenaires de formation en
coaching: masterclass, Groupes WhatsApp,
Messenger, emailings, télématiques…
Modalités des tenues de sports, cours de
soutien et assistances aux formations :
voir la responsable administrative (Norah).
Pour tous renseignements s’adresser au
65 21 93 34 / 66 28 90 58
formations@educhad.com

Compte de la réunion des collaborateurs le 09 octobre 2020

Rencontre entre Karen Ildjiman Todjibé, Emmanuel Nouar Alkali (responsable des sports des arts martiaux) et Noubasra Adjingar (entraineur de football), en ce jour 10 octobre 2020 à l’INJS (Institut National de la Jeunesse et des Sports) à Ndjamena, la capitale tchadienne.
Les trois sont des collaborateurs des Centres Educatifs et Sportifs Fondation Ramon Grosso. Dans le cadre des préparations pour la relance des activités des centres et en tenant compte des besoins de restructurations des projets, tant leut formes qu’en leur visées et les les populations ciblées, il est ressorti ce qui suit:
– la nécessité de centrer les projets sans enfreindre à leur diversité;
– la préférence de commencer dès octobre avec les activités sportives qui sont les plus pratiquées par les jeunes tchadiens et s’ouvrir progressivement dans d’autres domaines (à partir de janvier 2021);
– le besoin de redynamiser les pratiques des sports que nous avons sous la main (football, judo, karaté, gymanastique) et les adapter aux stragégies de la Fondation Ramon Grosso et de la Fondation Real Madrid;
– le besoin de présenter des projets qui ne demandent pas beaucoup d’investissements économiques ou structurels pour que toutes les populations des quartiers les plus défavorisés puissent en profiter;
– la nécessités de définir des stratégies de collaboration avec d’autres par des conventions ou partenariat en sollicitant les accompagnements administratifs ou sportifs avec les institutions des sports au Tchad (les fédérations des sports, les ministères. etc).
– la finalisation des projets de convention de collaboration avec les institutions comme le Centre d’Enseignements Techniques et Professionnels, le Centre de Santé Atefa de Koudnoul, les écoles de Walia, Toukra et Koundoul.
Pour toutes vos suggestions nous restons à vos sollictations. Vos commentaires sont les bienvenus.
Karen

EMMANUEL NOUAR COMPTE RENDU DU 15 SEPTEMBRE

EMMANUEL NOUAR COMPTE RENDU DU 15 SEPTEMBRE
Nous avons retenu 4 organisations à savoir: le Hand Ball, le football, la gymnastique et le basketball.
Les noms des entraineurs et le devis pour les matériels vous parviendra dans un instant.
Nous vous présentons la liste des nouveaux encadreurs:
Coordonnateur : Emmanuel Nouar.
A) gymnastique: Ndekert hinikitia albertine et Nelkem Telrangarte
B) football: Noubasra, Djai, Mafoussi Ivon et Issaka Kevin.
C) Gymnastique : voir avec M. Boniface pour la création du Club qui est en bonne (Il sera donc président du Club de Gymnastique en ce cas).

Nous sommes en ce moment ensemble avec l’entraineur de football.

FOOTBALL
Nombre de sessions par semaine par enfant Walia 1: Lundi et Mercredi : Equipe 1
Mardi et Jeudi : Equipe 2
Walia 2: Lundi et Mercredi : Equipe 3
Mardi et Jeudi : Equipe 4
Koundoul: Lundi et Mercredi : Equipe 5
Mardi et Jeudi : Equipe 6.
Vendredi/Samedi/Dimanche: matches divers.
Horaires et durée des sessions Lundi et Mercredi; Mardi et Jeudi:
16 h – 18 h Categorías A: 1h 30; B y C: 2 h.
Vendredi/Samedi/Dimanche: 16 h – 18 h
Taille des groupes par catégorie (nombre d’élèves par entraineur) Football: 30
REPETITIONS DES COURS Lundi/mercredi: Equipe 1
Mardi/Jeudi : Equipe 2
BASKETBBALL
Nombre de sessions par semaine par enfant Lundi et Mercredi; Mardi et Jeudi:
Horaires et durée des sessions 16 h – 17 h et 17 h – 18 h pour tous.
Taille des groupes par catégorie (nombre d’élèves par entraineur) 25 pour les catégories A et B;
20 pour la catégorie C.
REPETITIONS DES COURS Lundi/mercredi: Eqquipe A et B.
Mardi/Jeudi : Equipe C.